11 octobre 2008

Krach : la contestation du capitalisme revient au coeur de nos débats

marxMerci pour la perspicacité ! Merci à Michel Sapin qui a déclaré cette semaine que la crise financière mondiale améliorait la qualité des débats du congrès du parti socialiste. Car en effet, le débat socialiste est fortement influencé par la situation mondiale, par les interrogations que suscite cette crise du système, crise que divers économistes (Keynes) ou philosophes (Marx) avaient déjà modélisée il y a des décennies. Jaurès déclarait "le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage" : on sait maintenant qu'il porte aussi sa crise auto-destructrice.
Le fait que les socialistes débattent à nouveau du capitalisme et de ses conséquences n'est pourtant pas original en soi puisque que le socialisme est né, il y a un plus d'un siècle, de la critique du capitalisme comme forme destructrice et inégalitaire de l'économie de marché : seulement, son analyse et sa contestation n'auraient peut-être jamais dû quitter les débats de section. C'est toutefois rassurant de pouvoir enfin employer le mot même de "capitalisme" sans que la majorité des camarades réunis ne me regarde avec des yeux effarés, comme si j'avais évoqué ce qui y a été accollé par les régimes staliniens : la dictature du prolétariat, le plan ou le goulag. Les socialistes vont peut-être redevenir simplement anti-capitaliste : c'est à dire simplement des socialistes décomplexés.

Posté par francarbo à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Krach : la contestation du capitalisme revient au coeur de nos débats

Nouveau commentaire