22 septembre 2008

"Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?"

Les résultats des élections sénatoriales en Haute-Garonne sont décevants puisque la droite obtient 1 siège alors qu'avant elle n'en avait pas. Le score de la liste "majorité présidentielle" (21 %) est cependant à comparer aux 47 % que Sarkozy a obtenu lors de la présidentielle dans le département… L'instauration de la proportionnelle a aussi favorisé la dispersion des voix et l'aventure personnelle de certains socialistes, en particulier le Sénateur sortant Jean-Pierre Plancande qui conduisait une liste dissidente de celle qui avait été adoptée par le vote des militants. Enfin, le fait de passer de 4 à 5 sièges à pourvoir a également aidé la droite.

La division de la gauche a été le principal poison de ces élections sénatoriales puisqu'il y avait aussi des listes du PC et des Verts. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser que, si la méthode d'élaboration et la constitution de la liste socialiste avaient été plus judicieuses, les divisions dans la gauche et dans le parti auraient pu être limitées. En allant unies à ce scrutin, les forces de gauche auraient empêché l’élection d’un Sénateur de droite, et ainsi rééquilibré davantage la Haute Assemblée. Résultat : 2 socialistes, 1 radical (liste socialiste), 1 dissident socialiste, 1 majorité présidentielle. La victoire de la gauche à la mairie de Toulouse n'aura donc compté pour rien, voire...

Posté par francarbo à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?"

Nouveau commentaire